vendredi 6 février 2015

accroche clés mural / key rack, Renault Gordini "atelier de pilotage"

accroche clés mural / key rack , Renault dauphine, R8, R12, R17 gordini, en vente sur alittlemarket.com/déco bolides

 


 
 
http://www.alittlemarket.com/decorations-murales/fr_accroche_cles_mural_renault_gordini_par_deco_bolides_-12879739.html
 
ATELIER de PILOTAGE !
 

Pour notre 2 éme accroche clés mural nous nous tournons du côté de la régie Renault et de ses versions Gordini. Les fameuses R8 et R12 sont l'emblème des Gordini, mais il ne faut pas oublier la dauphine avec un incroyable palmarès en rallye..., ni la R17. Voila donc un pédigrée qu'il nous fallait retranscrire sur cette nouvelle version d'un accroche clés (de contact émoticône wink ) les amateurs et les propriétaires des Renault du "sorcier" Gordini seront ravis d'y exhiber les clés de leurs bolides.

objet déco et pratique à la fois ! fabrication artisanale en édition limitée. Impression inaltérable sur support bois et résine. équipé au dos de deux accroches métallique pour la fixation au mur. Nous utilisons de véritables bougies ! dimensions : 29x12 cm et 18mm d'épaisseur. 

Cet objet déco est en vente sur notre boutique hébergée par a little market, vous y trouverez toutes les infos pour commander et un large choix de paiement sécurisé.
 
 
 
En 1957 Gordini est contraint d'abandonner définitivement la compétition individuelle suite à d'importants problèmes de financement. Renault demande alors à Gordini de s'occuper de son département compétition et de préparer sa toute nouvelle Renault Dauphine en faisant passer son moteur de 30 à 38 ch avec deux carburateurs double corps pour 170 km/h en vitesse de pointe et 18 secondes au 400 mètres départ arrêté. Les Renault Dauphine Gordini remportent le Rallye automobile Monte-Carlo et le Tour de Corse de 1958.
 

 
Gordini se consacre ensuite à la R8 Gordini avec son moteur de 1 108 cm³ (1964), puis de 1 255 cm³ (1966 - 1970) qui marque son apogée et qui symbolise toute une génération de pilotes Français.
En 1966 est créée la Coupe R8 Gordini, une des plus célèbres formules de promotion et école de pilotage d'où sortiront Bernard Darniche, Jean-Pierre Jabouille, René Metge, Jean-Pierre Jarier, Jean-Luc Thérier ou Jean Ragnotti.
  • 1964-1965 : Renault 8 Gordini 1100 : 4 cylindres de 1 108 cm³ développant 95 ch
  • 1966-1970 : Renault 8 Gordini 1300  : 4 cylindres de 1 255 cm³ développant 110 ch
Pendant l'été 1971, la performante Renault 12 Gordini (185 km/h) entre en production régulière. La 12 G est dotée d'un « moteur Cléon-Alu » de 1 565 cm3 type 807/20 issu de la Renault 16 TS revu par le « Sorcier », soit 113 ch DIN à 6 250 tr/min et 14,3 mkg de couple à 4 500 tr/min. Outre diverses modifications (vilebrequin, admission, arbre à cames, ...), il est alimenté par deux carburateurs horizontaux double corps Weber et refroidi par un radiateur d'huile. Ce moteur est servi par une boîte 5 vitesses. Le freinage est renforcé par des freins à disques ventilés à l'avant (pour la première fois sur une voiture française) et des freins à disques à l'arrière. Le réservoir d'essence de 89 litres avec remplissage sur le côté gauche (et non à l'arrière à droite de la plaque d'immatriculation comme sur les autres 12) était spécifique. L'extérieur se différencie aussi par la teinte bleu France, les bandes blanches, les projecteurs additionnels longue portée protégés par des petits butoirs, la prise d'air sur le capot, les jantes largeur 5 pouces et demi et la suppression des pare-chocs (sauf Gordini TL). Dans l'habitacle, on trouve un compte-tours, un volant 3 branches et des garnitures allégées. La société Renault-Gordini à Viry-Châtillon commercialisait un kit compétition qui comprenait : segments, bielles, chemises, arbres à cames, ressorts de soupapes, bougies, gicleurs, trompettes d'admission à la place du filtre à air et nouveau couvre culbuteur. Les R 12 G seront les actrices de la Coupe Gordini de 1971 à 1974. En 1971, aux mains des frères Marreau, la Gordini établi le record sur le trajet Le Cap Alger.
 
 
En 1974, Renault rebaptise sa R17 TS en Renault 17 Gordini sans modification mécanique. La R17 TS est motorisée par un moteur dérivé de la R16TS auquel a été ajouté une injection électronique Bosch D Jetronic.
:
  • 2e du rallye du Maroc 1974, avec Jean-Luc Thérier;
  • 5e du rallye Monte Carlo 1975 (2e voitures de tourisme-groupe 2) avec Jean François Piot & Jean De Alexandris (version 1800 cm3)
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire