mardi 17 février 2015

accroche clés Lotus - key rack lotus

accroche clés, key rack pour lotus cars
 
 

les couleurs de lotus ! british racing green, le cadeau idéal pour les propriétaires d'une lotus super seven, ou d'une catheram super 7 !

démarrez le moteur de votre Elise !

 
 
Prenez la clé de votre bolide lotus
et "start your engine" !
 
Mettez en valeurs les clés de contact de votre fabuleuse LOTUS ! L'accroche clés mural estampillé "start your engine" est l'objet de déco idéal pour les passionnés des petites bombes Anglaise. Que vous soyez amateur ou propriétaire d'une cortina lotus, d'une Elan, d'une super seven ou d'une lotus esprit ou Europa, ne mélangez plus vos clés de maison avec celles de votre bolides! les admirateurs des nouvelles sportives de colin chapman pourront eux aussi accrocher la clé de leur Elise, Exige, catheram super 7 ou tout autre lotus !Nous utilisons 4 véritables bougies recyclées pour recevoir les clés. Décoration verte et jaune inspirée de la lotus 38 n°82 engagée en Indycar et victorieuse en 1965 aux 500 miles d'Indianapolis avec jim clark.
Fabrication artisanal française, impression direct sur le support bois/résine, de qualité et très résistante avec une finition brillante et effet "plaque émaillée". dimensions :29x12cm et 18mm d'épaisseur. Fixation au dos par deux accroches
métallique .
 
Découvrez toutes nos créations sur notre e-boutique
 
 
Constructeur Anglais reconnu pour ses modèles très axés sur la sportivité, Lotus c’est avant tout des voitures légères et performantes. Fondée par Colin Chapman, un ingénieur automobile britannique, en 1952 la firme s’est développée autour de son fondateur, un passionné d’automobile et d’aéronautique qui essaya de fusionner les deux disciplines dans le but d’accroitre l’aérodynamisme et la légèreté de voitures de sport de l’époque comme l’Austin Seven.
 


 La première Lotus a été créée par Colin Chapman en 1948, mais la société britannique Lotus Cars n'a été fondée qu'en 1952, première année avec une mini-production de série voyant le jour (100 voitures en 2 ans). En 1957, Lotus lance sa première voiture réputée, la Seven, qui est un des succès de la marque jusqu'en 1973, année où le modèle est repris par Caterham.




 La compagnie Lotus Cars encourageait ses clients à participer à des courses et décide d’entrer elle-même dans la Formule 1 en 1958.

Dès 1965, Jim Clark, au volant de la Type 33, gagne le championnat de Formule 1 et Lotus le championnat constructeur.

En 1968 et 1970, Lotus est à nouveau champion des constructeurs en F1 avec Graham Hill et Jochen Rindt. Ce dernier est le seul pilote de l'histoire de la Formule 1 à être déclaré Champion du Monde à titre posthume. Jusqu'au milieu des années 1980, Lotus demeure une écurie importante avec des pilotes prestigieux comme Ayrton Senna (de 1985 à 1987), Nelson Piquet et Nigel Mansell.




 Avant de quitter la F1 en 1995, Lotus aura tout de même remporté 79 victoires et 6 titres de champion du Monde des pilotes. Chapman meurt en 1982 et laisse la société avec de gros problèmes financiers causés en grosse partie par le projet De Lorean.




 En 1986, la société est achetée par General Motors, qui la revend le 27 août 1993 à ACBN Holdings S.A. pour 30 millions de livres sterling. Lotus rejoint donc le même groupe que Bugatti.

Lotus Cars est ensuite rachetée par le constructeur malaisien Proton en 1996, la même année Lotus sort celle qui lui fera connaître le succès dont la marque mérite : la lotus Elise. Jamais une lotus n’avait atteint un tel niveau de performance, c’est donc sans surprises qu’elle rencontra un vif succès dans les années 1990-2000. La Lotus Exige, dérivée de la Elise vient confirmer ce succès en apportant une nouvelle motorisation plus puissante, et une carrosserie encore plus aérodynamique.
Tous les modèles construits par Lotus restent fidèles à la philosophie voulue de son créateur Colin Chapman : « Light is Right » (ce qui est léger est bien).
 
 
 

vendredi 6 février 2015

accroche clés mural / key rack, Renault Gordini "atelier de pilotage"

accroche clés mural / key rack , Renault dauphine, R8, R12, R17 gordini, en vente sur alittlemarket.com/déco bolides

 


 
 
http://www.alittlemarket.com/decorations-murales/fr_accroche_cles_mural_renault_gordini_par_deco_bolides_-12879739.html
 
ATELIER de PILOTAGE !
 

Pour notre 2 éme accroche clés mural nous nous tournons du côté de la régie Renault et de ses versions Gordini. Les fameuses R8 et R12 sont l'emblème des Gordini, mais il ne faut pas oublier la dauphine avec un incroyable palmarès en rallye..., ni la R17. Voila donc un pédigrée qu'il nous fallait retranscrire sur cette nouvelle version d'un accroche clés (de contact émoticône wink ) les amateurs et les propriétaires des Renault du "sorcier" Gordini seront ravis d'y exhiber les clés de leurs bolides.

objet déco et pratique à la fois ! fabrication artisanale en édition limitée. Impression inaltérable sur support bois et résine. équipé au dos de deux accroches métallique pour la fixation au mur. Nous utilisons de véritables bougies ! dimensions : 29x12 cm et 18mm d'épaisseur. 

Cet objet déco est en vente sur notre boutique hébergée par a little market, vous y trouverez toutes les infos pour commander et un large choix de paiement sécurisé.
 
 
 
En 1957 Gordini est contraint d'abandonner définitivement la compétition individuelle suite à d'importants problèmes de financement. Renault demande alors à Gordini de s'occuper de son département compétition et de préparer sa toute nouvelle Renault Dauphine en faisant passer son moteur de 30 à 38 ch avec deux carburateurs double corps pour 170 km/h en vitesse de pointe et 18 secondes au 400 mètres départ arrêté. Les Renault Dauphine Gordini remportent le Rallye automobile Monte-Carlo et le Tour de Corse de 1958.
 

 
Gordini se consacre ensuite à la R8 Gordini avec son moteur de 1 108 cm³ (1964), puis de 1 255 cm³ (1966 - 1970) qui marque son apogée et qui symbolise toute une génération de pilotes Français.
En 1966 est créée la Coupe R8 Gordini, une des plus célèbres formules de promotion et école de pilotage d'où sortiront Bernard Darniche, Jean-Pierre Jabouille, René Metge, Jean-Pierre Jarier, Jean-Luc Thérier ou Jean Ragnotti.
  • 1964-1965 : Renault 8 Gordini 1100 : 4 cylindres de 1 108 cm³ développant 95 ch
  • 1966-1970 : Renault 8 Gordini 1300  : 4 cylindres de 1 255 cm³ développant 110 ch
Pendant l'été 1971, la performante Renault 12 Gordini (185 km/h) entre en production régulière. La 12 G est dotée d'un « moteur Cléon-Alu » de 1 565 cm3 type 807/20 issu de la Renault 16 TS revu par le « Sorcier », soit 113 ch DIN à 6 250 tr/min et 14,3 mkg de couple à 4 500 tr/min. Outre diverses modifications (vilebrequin, admission, arbre à cames, ...), il est alimenté par deux carburateurs horizontaux double corps Weber et refroidi par un radiateur d'huile. Ce moteur est servi par une boîte 5 vitesses. Le freinage est renforcé par des freins à disques ventilés à l'avant (pour la première fois sur une voiture française) et des freins à disques à l'arrière. Le réservoir d'essence de 89 litres avec remplissage sur le côté gauche (et non à l'arrière à droite de la plaque d'immatriculation comme sur les autres 12) était spécifique. L'extérieur se différencie aussi par la teinte bleu France, les bandes blanches, les projecteurs additionnels longue portée protégés par des petits butoirs, la prise d'air sur le capot, les jantes largeur 5 pouces et demi et la suppression des pare-chocs (sauf Gordini TL). Dans l'habitacle, on trouve un compte-tours, un volant 3 branches et des garnitures allégées. La société Renault-Gordini à Viry-Châtillon commercialisait un kit compétition qui comprenait : segments, bielles, chemises, arbres à cames, ressorts de soupapes, bougies, gicleurs, trompettes d'admission à la place du filtre à air et nouveau couvre culbuteur. Les R 12 G seront les actrices de la Coupe Gordini de 1971 à 1974. En 1971, aux mains des frères Marreau, la Gordini établi le record sur le trajet Le Cap Alger.
 
 
En 1974, Renault rebaptise sa R17 TS en Renault 17 Gordini sans modification mécanique. La R17 TS est motorisée par un moteur dérivé de la R16TS auquel a été ajouté une injection électronique Bosch D Jetronic.
:
  • 2e du rallye du Maroc 1974, avec Jean-Luc Thérier;
  • 5e du rallye Monte Carlo 1975 (2e voitures de tourisme-groupe 2) avec Jean François Piot & Jean De Alexandris (version 1800 cm3)